La plaignante allègue qu'un juge a refusé d'accuser réception et de traiter des plaintes contre un juge suppléant.

webid-20170008

La plaignante allègue qu'un juge a refusé d'accuser réception et de traiter des plaintes contre un juge suppléant. La plaignante allègue que les motivations de la juge sont fondées sur la malveillance et la partialité à l’encontre de son mari. L'impartialité est une qualification fondamentale d'un juge et un attribut essentiel de la magistrature. C'est un élément clé de notre processus judiciaire et elle est présumée. La présomption d'impartialité a un poids considérable. La personne qui allègue un parti pris doit être en mesure de démontrer le manque apparent d'impartialité du juge. Cela exige des preuves crédibles et ne peut reposer sur une simple allégation. L’opinion personnelle ou le désaccord avec les décisions du juge ne constituent pas une preuve de partialité ou de malice. Les décisions d'un juge relatives à l’accusé de réception des plaintes ou autres correspondances sont purement administratives, relèvent de l'autorité du juge et ne soulèvent pas de questions de conduite.

Retour